Du 10 au 24 août 2019

île-du-prince-édouard et sud-est du nouveau-brunswick
18 août 2019

Le 18 août 2019, on se déplace à Rogersville et Beaubassin-est ! Cette première, reconnue pour sa fierté acadienne omniprésente et l’esprit d’entraide de ses résidents, organisera une foule d’activités pendant la journée, commençant par une messe au Monument Assomption et un brunch acadien. Au cours de la journée, il y aura des activités pour les enfants et des kiosques d’artisanat. Et finalement, comme Rogersville est connue pour ses festivals de musique bluegrass et country, la journée se clôturera par des spectacles mettant en vedette des musiciens d’ici et d’ailleurs.

Cette journée du CMA 2019 sera également célébrée à Beaubassin-est, communauté rurale composée de 9 localités. La communauté située en bordure du détroit de Northumberland a déjà une pleine liste d’activités prévues pour le 18 août : Grand Bazar à choix, déjeuner communautaire, exposition de coussins hookés et de photos « du monde de par che nous » et un jam avec les Jammers et Laurie LeBlanc, pour n’en nommer que quelques-unes !

À propos

Communauté rurale de Beaubassin-Est
Le nom de Beaubassin signifie un vieil emplacement acadien dans notre région qui remonte à 1672 s'étendant jusqu'à 1755. La Communauté rurale Beaubassin-Est est une amalgamation de neuf localités soit celles de Boudreau-Ouest, Grand-Barachois (incluant Robichaud), Haute-Aboujagane, Cormier-Village, Saint-André-LeBlanc, Trois-Ruisseaux, Shemogue, Petit-Cap et Portage.

Boudreau-Ouest: Cette région, longe le littoral du détroit de Northumberland et voit sa population doubler pendant l’été avec les gens qui s’installent dans les nombreux chalets qui y sont construits.

Grand-Barachois: La paroisse de Barachois aurait été établie vers 1789 et elle comprenait toute la région de Beaubassin-Est et de Tédiche à l’époque. La première église, maintenant connue comme l’Église historique de Barachois, y aurait été bâtie vers 1825. De nos jours, les principales activités dans la région sont la pêche, l’agriculture, la production de tourbe et les moulins à bois.

Haute-Aboujagane: Plusieurs historiens disent que le nom « Aboujagane » serait dérivé d’un mot autochtone voulant dire « un collier de perles » vu que le chemin de la communauté fait un cercle. Cette localité est située à l’intérieur des terres de la Communauté rurale Beaubassin-Est et elle est divisé par une vallée qui compte plusieurs attraits naturels.

Cormier-Village: Cette région, établie par les familles Belliveau, Cormier et Gallant vers le début des années 1800, a déjà porté le nom « Kissi-Biguet » ou « Kagibougouète », des mots autochtones. De nos jours, cette région est plutôt résidentielle mais il y a un peu d’agriculture et quelques fermes de bétail. Depuis les dix dernières années, plusieurs familles de St-Pierre et Miquelon se sont installées dans cette communauté paisible.

Saint-André-Leblanc: Anciennement connu sous le nom de Saint-André de Shediac, cette localité fut fondée en 1837. De nos jours, les principales activités dans la région sont l’agriculture, la sylviculture et plusieurs fermes de bétail.

Portage, Trois-Ruisseaux, Petit-Cap et Shemogue: De nos jours, les principales activités dans la région sont la pêche, la transformation du poisson ainsi que la construction de bateaux. Cette localité est située sur la route principale pour se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É).

Population de la région :6 376 habitants
(Selon le recensement de 2016)